Comment se préparer à une randonnée ? Nos 6 conseils

6 conseils pour vous préparer à une randonnée

Se préparer à pour votre randonnée devrait être une priorité à l’approche de votre prochaine sortie . Après tout, vous voulez partir sur le sentier en toute sécurité et en toute confiance, n’est-ce pas ? En étant préparé, il vous sera plus facile de vous adapter aux situations changeantes et imprévisibles que vous pourrez rencontrer lors de votre marche !

Attention : la préparation ne se limite pas à votre équipement !

Il ne s’agit pas d’une liste de ce qu’il faut emporter, mais plutôt de ce que vous devez faire pour vous préparer à une randonnée en toute sécurité, tant mentalement que physiquement. 

Dans cet article, nous vous donnons 6 conseils pour être totalement prêts pour partir sur les chemins, balisés ou non

Ces conseils intéresseront forcément les débutants, mais on conseille également aux randonneurs aguerris d’en prendre note : on n’est jamais trop prudents !

C’est parti !


Nos 6 conseils pour se préparer à une randonnée


1 – Assurez-vous que votre matériel fonctionne correctement

Assurez-vous que votre matériel de randonnée fonctionne correctement

Un conseil dans le conseil : faites vos bagages en avance, lorsque vous êtes au calme, et détendu ! 

En d’autres termes, n’essayez pas de faire vos bagages en quelques secondes, juste avant de partir randonner avec vos amis. Préparez donc votre attirail, notamment vos habits et vos chaussures de randonnée préalablement rodées.

En plus de préparer vos affaires à l’avance, prenez également le temps de vous assurer que tout votre matériel fonctionne correctement.

Par exemple, si vous emportez un filtre à eau à chaque randonnée, vérifiez bien que celui-ci fonctionne toujours. 

Assurez-vous également que votre kit de survie de randonnée est bien rempli et qu’aucun médicament n’est périmé. S’ils le sont, pensez bien à les remplacer par des nouveaux. 

Si vous utilisez un GPS, assurez-vous que les piles sont chargées et que les accessoires sont emballés.

En préparant votre équipement, pensez également à doubler vos équipements relatifs à la sécurité. 

Par exemple, si vous utilisez un GPS, emportez également une carte et une boussole au cas où votre GPS venait à ne plus fonctionner.

Ainsi donc, prenez le temps à la maison d’organiser et d’empaqueter votre matériel dans votre sac de randonnée, afin que rien ne manque dans votre sac à dos. 

Pensez également à consulter notre article qui vous apprendra à ranger aisément votre sac de randonnée, qui pourrait bien vous aider !

2 – Dites à quelqu’un où vous allez, et quand vous serez de retour

C’est une chose très simple à faire, que bien des personnes oublient ! 

Qu’il s’agisse d’un petit mot ou d’un SMS, assurez-vous toujours que quelques personnes autour de vous sachent exactement où vous allez, ce que vous faites, combien de temps vous partez, avec qui vous partez et quand vous êtes censé être de retour. 

Si quoi que ce soit devait vous arriver, cela permettrait aux secours de vous retrouver rapidement.

Alors, plus il y a de détails, mieux c’est ! 

3 – Renseignez-vous sur l’endroit où vous allez

Renseignez-vous sur l'endroit où vous allez randonner

Lorsque à la maison, prenez le temps de regarder une carte topographique et/ou une vue satellite de la région où vous allez faire de la randonnée. 

Cela vous permettra d’avoir une idée générale du paysage dans son ensemble. 

Vous pouvez aussi vous poser différentes questions :

  • Dans quelle direction se trouve la ligne de crête ? 
  • Dans quelle direction générale coulent les ruisseaux ou les rivières ? 
  • Y a-t-il des points de repère ou des caractéristiques importantes ? 
  • Où sont-ils par rapport à l’endroit où je vais marcher ? 

Cette vue d’ensemble du paysage et la réponse à ces questions vous aideront à mieux vous orienter pendant la randonnée. 

C’est aussi une bonne habitude de prendre note des points de repère et des points d’intérêt pendant la randonnée. Pensez également à revoir votre lecture de balisage en randonnée !

4 – Vérifiez la météo.

C’est assez évident, mais c’est (très) important. 

Assurez-vous d’avoir de quoi vous adapter à la météo, mais en même temps, essayez aussi d’être prêt et capable de vous adapter à des conditions météorologiques changeantes. 

Par exemple, le temps en montagne est souvent imprévisible, alors mieux vaut penser à avoir des vêtements de randonnée adaptés et des couches supplémentaires pour vous aider à être prêt, dans le cas où une tempête inattendue se produirait. 

5 – Commencez à vous hydrater et à alimenter votre corps

Hydratez votre corps avant la randonnée

Un autre conseil bien important : commencez à boire de l’eau et à hydrater votre corps dès le matin !

Chez NatureChaussures, nous ne sommes pas des experts en nutrition. On sait cependant une chose : si vous commencez une randonnée déshydraté et affamé, vous risquez d’en baver et de vous mettre en danger ! 

En revanche, si vous vous assurez de commencer une randonnée en étant hydraté et en prenant un solide petit déjeuner, vous serez en mesure de marcher avec beaucoup de facilité. 

Quel petit déjeuner prendre avant une randonnée, nous demanderez-vous ?

Oeufs, beurres d’oléagineux (noix, noisette, cacahuète, amande, …), bacon, muesli, yaourt, pain complet ou encore saumon fumé sont d’excellentes options ! En mangeant ce type d’aliments, vous serez prêts à gravir les montagnes les plus abruptes, et arpenter les chemins les plus sinueux. 

Bien sûr, n’hésitez pas à emporter beaucoup de délicieuses collations (barres de céréales, fruits, fruits secs, …) à manger le long de la randonnée, et beaucoup d’eau (environ 0,5 litre par heure de marche, et plus encore par temps ensoleillé).

6 – Préparez-vous mentalement à la longueur, à la durée et au dénivelé.

Au préalable, faites des recherches sur la randonnée que vous souhaitez faire, et posez-vous des questions :

  • Combien de kilomètres et quel dénivelé y a-t-il ? ;
  • Combien de temps, en gros, pensez-vous que la randonnée va durer ? ;
  • Le trajet retour est-il compris dans votre estimation ? ;

Il ne suffit pas de connaître le kilométrage. Une randonnée plate de 12 kilomètres sera totalement différente d’une randonnée de 12 kilomètres avec 2 000 mètres de dénivelé. Par ailleurs, n’hésitez pas à consulter notre article qui vous en dira plus sur la notion de dénivelé !

Si vous êtes un randonneur débutant, il vous sera plus difficile de juger de la difficulté d’une randonnée, car cela dépend de votre état de forme et de vos capacités physiques. 

Plus vous ferez de randonnées, plus vous disposerez de données, et plus il vous sera facile de vous faire une idée de la difficulté d’une rando pour vous.

Le fait de connaître ces informations à l’avance vous aidera à vous préparer mentalement pour la journée. 

La préparation mentale est importante, ne négligez pas cet aspect !